Corsair Vengeance LPX 32 Go DDR4 3200 MHz CL16 Noir (CMK32GX4M2B3200C16) Prix Maroc
Corsair Vengeance LPX 32 Go DDR4 3200 MHz CL16 Noir (CMK32GX4M2B3200C16) Prix Maroc
Corsair Vengeance LPX 32 Go DDR4 3200 MHz CL16 Noir (CMK32GX4M2B3200C16) Prix Maroc
Corsair Vengeance LPX 32 Go DDR4 3200 MHz CL16 Noir (CMK32GX4M2B3200C16) Prix Maroc

Corsair Vengeance LPX 32 Go (2x16) DDR4 3200 MHz CL16 - Noir

1 799 Dh
1 799 Dh

Revient bientôt

Série Corsair DDR4 Vengeance LPX : Performances sans compromis ! Avec la nouvelle gamme de mémoires PC haut de gamme de la série Vengeance LPX, Corsair fournit une solution stable et performante pour les plates-formes de nouvelle génération à fort potentiel...

Livraison Express

Retour sous 7 jours

Garantie de 12 mois


Catégorie : RAM 32 Go RAM DDR4
Code: CMK32GX4M2B3200C16
Corsair Vengeance LPX 32 Go DDR4 3200 MHz CL16 Noir (CMK32GX4M2B3200C16) Prix Maroc

Corsair Vengeance LPX 32 Go (2x16) DDR4 3200 MHz CL16 - Noir

1 799 Dh

Corsair Vengeance LPX 32 Go (2x16) DDR4 3200 MHz CL16 - Noir

1 799 Dh
Corsair Vengeance LPX 32 Go DDR4 3200 MHz CL16 Noir (CMK32GX4M2B3200C16) Prix Maroc

Série Corsair DDR4 Vengeance LPX : Performances sans compromis !

Avec la nouvelle gamme de mémoires PC haut de gamme de la série Vengeance LPX, Corsair fournit une solution stable et performante pour les plates-formes de nouvelle génération à fort potentiel d'overclocking. La RAM de la série Vengeance LPX a une tension nominale de 1,2 V, est optimisée pour les dernières plates-formes Intel ou AMD et assure la compatibilité avec les plates-formes à venir.


Conçu pour un overclocking hautes performances

Ces RAM Corsair offrent un rapport prix/performance de premier ordre et sont une véritable aubaine pour les joueurs et les propriétaires de configurations PC avancées.

Les modèles Corsair Vengeance LPX sont équipés de dissipateurs thermiques à profil bas (LP) pour assurer une compatibilité parfaite avec les plus grands systèmes de refroidissement CPU sans gêner leur installation.


INSPIRÉS DE VOS ENVIES

Déjà vu